Les risques de santé liés à un style de vie sédentaire

Bureau partagé

Qu’est-ce qu’un style de vie sédentaire ? 

Tout d’abord, vous pouvez vous demander ce à quoi nous faisons référence lorsque nous parlons de style de vie sédentaire. Un style de vie sédentaire est défini comme un style de vie où l’individu ne pratique pas une activité physique régulière. L’inactivité physique est considérée comme le non-respect des recommandations du Center for Disease Control (CDC), stipulant qu’un individu devrait réaliser au moins 150 minutes d’exercice modéré, ou 75 minutes d’une activité physique plus intense par semaine. La plupart des professionnels de la santé s’accordent pour dire que marcher 10.000 pas par jour (environ 8 km) est un objectif idéal. Cela vous permettra d’améliorer votre santé et de limiter les risques causés par l’inactivité. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), entre 60 à 85% de la population mondiale ne réalise pas suffisamment d’exercice, faisant de l’inactivité physique le quatrième facteur de risque de mortalité au niveau mondial. 

La vidéo ci-dessous est en anglais, voici une autre vidéo en français.

La pensée traditionnelle suggère qu’adopter une alimentation saine et de réaliser des exercices d’aérobie compensent les effets du temps passé à être sédentaire. Même si vous vous entraînez 30 minutes par jour, vous ne pourrez peut-être pas compenser les effets liés au manque d’activité pendant votre journée. Au contraire, selon le Dr Levine, passer moins de temps assis et bouger davantage semble être la solution. Encore une fois, nous vous suggérons d’atteindre 10.000 pas par jour. 

Les effets sur la santé d’un style de vie sédentaire 

En 2005, James A. Levine, un spécialiste de l’obésité à la clinique Mayo, initiait une méthode de recherche sur les effets négatifs d’un style de vie sédentaire en publiant un article dans le Science Magazine. Les conclusions de Levine étaient que la moindre assise prolongée – par exemple derrière un bureau ou un volant – peut s’avérer dangereuse. Levine a même été jusqu’à labelliser le fait de rester assis comme la maladie de notre siècle. Désormais, je suis certain que de s’asseoir derrière un bureau, commuter ou se détendre sur un canapé pendant des heures chaque jour peut être dangereux pour votre santé. D’ailleurs, il se peut que vous trouviez l’étendue des dégâts causés dans votre corps surprenante. Selon un article publié par John Hopkins Medicine, l’inactivité physique est connue pour contribuer aux problèmes de santé suivants : 

  • L’inactivité physique peut augmenter les risques de certains cancers. 
  • L’inactivité physique peut contribuer à l’anxiété et à la dépression. 
  • L’inactivité physique s’est révélée être un facteur de risque pour certaines maladies cardiovasculaires. 
  • Les personnes faisant plus d’activité physique sont moins susceptibles de développer une maladie cardiaque coronarienne. 
  • Les gens qui sont plus actifs sont moins susceptibles d’être en surpoids ou obèses.   
  • S’asseoir trop longtemps peut entraîner une diminution de la masse musculaire squelettique. 
  • L’inactivité physique est liée à l’hypertension artérielle et aux taux élevés de cholestérol. 

Au niveau mondial, il est estimé qu’un style de vie sédentaire est responsable de 6% des cas de maladie cardiaque coronarienne, 7% de diabète de type 2, 10% de cancer du sein et 10% des cas de cancer colorectal. En fait, il a récemment été établi que l’inactivité cause chaque année plus de décès que le tabagisme.

Les emplois sédentaires 

Alors pourquoi sommes-nous davantage sédentaires aujourd’hui qu’il y a 50 ans ? La technologie est un facteur déterminant à l’origine de nos modes de vie sédentaires. La technologie a permis l’essor de modes de transport passifs, elle a entraîné une augmentation du nombre d’emplois de bureau et d’activités quotidiennes que nous pouvons faire tout en restant assis (par exemple : regarder la TV, naviguer sur Internet, jouer aux jeux vidéo). Par ailleurs, les emplois sédentaires ont augmenté de 85% depuis 1950 et les emplois exigeants sur le plan physique ne représentent plus que 25% de la force de travail, soit 50% de moins qu’en 1950.

De plus, les Suisses ont une durée de travail nettement supérieure à la moyenne européenne sans compter les 200 mio. d’heures supplémentaires qui ne figurent pas dans les statistiques.

La bonne nouvelle ? Cela n’est pas forcément votre destinée. Bien que les machines continuent de remplacer des emplois nécessitant une activité physique, et que la tendance générale dans les environnements de travail soit tournée vers le sédentarisme, vous n’êtes pas obligé de suivre le mouvement. La meilleure façon d’augmenter vos niveaux d’activité est d’être actif au travail, un endroit au sein duquel un individu passe en moyenne 8 heures ou plus assis chaque jour. 

En échangeant votre chaise pour un bureau de marche ou un bureau-vélo quelques heures par jour, vous pouvez réduire drastiquement les effets causés par l’inactivité. Selon le Dr. Levine, il suffit de deux semaines pour que les gens deviennent accroc au fait de marcher et travailler en même temps. Vous devez simplement leur donner une chance. 

La [r]Évolution du Bureau de Marche - livre sur plan de travail

La [r]Évolution du Bureau de Marche

Découvrez le comment et le pourquoi du travail en marchant.

Téléchargez gratuitement l'e-book

La [r]Évolution du Bureau de Marche

Découvrez la nouvelle façon, plus saine et plus productive, de travailler dans notre e-Book gratuit.

Téléchargez gratuitement

Un commentaire sur “Les risques de santé liés à un style de vie sédentaire

  1. fabia dit :

    en réalité, les employés de bureau exercent aussi un métier soumis à des contraintes physiques susceptibles de générer des risques lorsque ces situations dangereuses ne font pas l’objet d’une prise de conscience et de mesures de prévention adéquates, ce qui est fréquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *